February 14, 2017

January 28, 2017

January 25, 2017

Please reload

Posts Récents

Fragonard, une maison à part

February 5, 2017

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Ne jamais laisser la peur motiver aucune de nos actions

January 2, 2017

 

 

Charles, comme Charlie, Charlot et d'autres provient d'une étymologie germanique qui signifie "fort". 

 

"Charlie" a fait le tour du monde en de bien tristes circomstances. Hommage à ces victimes malheureuses et à leur entourage. Que la force de la plume et du dessin continue de dire l'ineffable. 

 

Parmi les prénoms dérivés on compte aussi le prénom "Charlène", élégament porté par S.A.S la Princesse de Monaco, et "Aube", proche du prénom "Aurore". L'équivalent anglo-saxon "Dawn" est assez fréquent Outre-Manche.

 

Quelle belle idée que celle de l'aube, la lumière qui se lève sur les ténèbres ... C'est un sujet hautement porté par Saint Jean-Paul II dont le nom de naissance était Karol Wojtyla.  La version polonaise "Karol" est aussi un dérivé de "Charles".

 

Dans son livre "Mémoire et identité" où il traite notamment des idéologies du mal telles que le nazisme et le communisme, Jean-Paul II évoque sa consoeur polonaise Soeur Faustine, celle "qui diffusa l'annonce selon laquelle l'unique vérité capable de contrebalancer le mal de ces idéologies (dont a tant souffert la Pologne entre autres) est le fait que Dieu est Miséricorde" (p. 17).

 

L'année 2016 fut celle de la Miséricorde pour l'Eglise. Le Pape Jean-Paul II avait instauré le jour de la Miséricorde et fut lui-même un messager souvent méconnu et incompris d'amour et de bonté. 

 

Du temps de ses jeunes années, tandis qu'il était encore seulement jeune prêtre, Karol Wojtyla a pardonné un jeune homme qui, commandité par les Soviétiques, cherchait à le confondre. Empreint de l'idéologie communiste, cette jeune personne était allée jusqu'à mettre des micros dans le confessionnal du Père Karol. Comme il n'avait aucune preuve contre lui et que le régime lui demandait d'en créer pour l'arrêter, le jeune homme comprit que le mal n'était pas là où il le croyait initialement, mais quelle douleur de se rendre compte que l'idéologie en laquelle on croyait et qui prétendait porter notre idéal était un leurre, un instrument du mal ... 

 

Ce jeune homme finit par être touché par ce prêtre amateur de théâtre et de sport qu'était Karol et qui n'était qu'amour et don de soi.

 

Quand il lui confessa sa trahison, Karol lui ouvrit les bras et lui dit "je t'aime, viens, tu es pardonné, ce n'est pas ta faute". Peu de temps après, le jeune homme fut arrêté. Tandis qu'il était torturé dans les geôles communistes polonaises, il dit à son bourreau: "C'est tout ce que vous avez contre lui? contre moi? Les menaces, les coups, la violence physique et mentale? Mais vous ne pouvez rien contre cet homme, vous ne pouvez rien! Car lui n'est qu'amour, et l'amour a une force que vous n'avez pas."

 

Cette scène extraordinaire et bouleversante est très bien rendue dans le dyptique "Karol" (disponible en DVD sur www.amazon.fr).

 

Porteur du message "La vérité vous rendra libre" et auteur de la méconnue "Théologie du Corps" dans laquelle il osa dire que les relations physiques entre bien-aimés sont aussi un lieu de présence de l'Esprit Saint, avait pour principale devise ce message du Christ: "N'ayez pas peur!"

 

A son instar, en ces temps difficiles pour l'humanité, à une époque où d'autres formes d'emprise mentale viennent égarer les coeurs, dans l'adversité ou la joie soyons forts, et ne laissons jamais la peur motiver aucune de nos pensées ou actions.