Consolation & Mémoire

"Lumen Vitae" 

Marie-Aude Saint Michel, 2016

Chapelle Notre Dame de Vie, Mougins

Un immense merci à Mr Richard Galy, Maire de Mougins, et toute son équipe pour avoir soutenu et permis ce beau projet initié par le Dr. Alexandra Henrion-Caude, Directrice de recherche à l'INSERM, généticienne honorée du prix Eisenhower aux USA. Merci à Alexandra pour ce projet & sa confiance ... 

« Uns »

Marie-Aude Saint Michel, 2016

Eglise Sainte Jeanne d'Arc, Nice

Sur un fond rose de tendresse, les cœurs de Marie et l’enfant Jésus sont enlacés jusqu’à leur couronne de gloire. « Uns », enfant et maman sont entourés des étincelles de vie qui auront vu le jour, ou non. L’or qui paraît/disparaît selon où l’on se place devant le tableau représente la Vie présente mais parfois invisible, éternelle. La mousse est la terre, l’incarnation.

Ce tableau est une invitation à faire acte de mémoire du sacré, du don de la Vie, incarnée ou non. Il est un éland’amour vers toutes les personnes ayant porté la Vie, et un élan de compassion vers celles qui auront perdu cette vie, quelles que furent les circomstances.

« Uns » est la première étape du chemin vers le sanctuaire dédié à la Vie qui se trouve à l’entrée à droite de cette église. Il est auprès de Saint Joseph, patron des Papas, et de Notre Dame des Victoires, qui étreint l'enfant Jésus.

Un très grand merci au Père François Banvillet, curé de la paroisse, et au Père Félix Baudouin, prêtre de la paroisse, qui ont accueilli et soutenu l'initiative avec bienveillance et énergie.

Il n'y a probablement pas de plus grande douleur que celle de perdre un enfant, à quelque stade que ce soit de son existence.

 

Afin de célébrer la vie et offrir un lieu de mémoire aux enfants non-nés et enfants nés au ciel, certaines églises offrent aux personnes qui le souhaitent un petit coin pour se recueillir et déposer le nom de leur enfant dans un registre. Une fois par an, une messe est célébrée à l'intention de ces petites âmes qui n'ont pas vu le jour ou ont rapidement perdu la vie. Du témoignage de beaucoup, c'est une immense consolation pour les personnes endeuillées, de pouvoir laisser une trace concrète de la non-venue ou envol de leur tout petit.

L'esprit est simple: une oeuvre d'art, peinture ou sculpture, vient incarner l'amour filial, et une urne se fait l'écrin des prénoms des tout-petits qui n'ont pas vu le jour.

En toute discrétion, les parents et proches peuvent se recueillir dans un esprit d'apaisement et de consolation. Leur souffrance est entendue, ils se sentent vus, et leurs petits aussi, quel que soit le contexte du deuil qui les a frappés: accident, IVG, maladie, problème intra-utero, ou autre; rien ne distingue les victimes du plus terrible des drames. Toute personne, croyante ou non, est invitée à participer à cette initiative.

 

Aucun jugement, aucune question, que du respect, de l'amour et de la compassion.

 

Dieu seul connaît l'histoire des coeurs et ce qui les unit.

Parmi les églises accueillant cette initiative, on peut compter en France Notre Dame des Victoires à Paris (Métro Bourse), Notre Dame de Montligeon (sanctuaire national des âmes du Purgatoire), l'église Sainte Jeanne d'Arc à Nice et la Chapelle Notre Dame de Vie (devenue musée national) à Mougins.

Sainte Jeanne d'Arc et la Chapelle Notre Dame de Vie accueillent toutes deux une oeuvre de Marie-Aude Saint Michel, commandées par l'initiatrice du projet.

Tableau en arrière-plan: "Theotokos" par Marie-Aude Saint Michel © Bébé d'ange

© Bébé d'ange, 2019